20 questions au célèbre peintre Rio

L’artiste Sébastien Rio, vit aujourd’hui de son art sensuel et coloré, et est bien connu au Québec, mais aussi à l’international pour, entre autres, ses visages de femmes. Tout comme sa personnalité étonnante intrigante, une touche de mystère plane sur chacune de ses créations.


Voici 20 questions posées au célèbre peintre Sébastien Rio:


1. Pourquoi avoir eu le goût de travailler à ton compte? Qu'est-ce qui t'a fait choisir ce domaine? Pour avoir une liberté de vie. La peinture, car je savais que j’avais ce talent tout jeune.

2. Qu'est-ce qui est unique à propos de votre business? Tout est unique. Je crée mon univers.

3. As-tu un mentor? Si oui, qui? Luc Poirier. Un grand des affaires qui est parti de rien.

4. Combien d’argent avais-tu en poche lorsque tu as démarré ton entreprise? Environ 150$.

5. Quel a été ton plus gros FAIL? Faire un symposium d’art. J’aspirais à un monde plus sélect. 6. Qu'est-ce que ton plus gros FAIL t'a enseigné? De bien choisir quoi accepter, et de s’écouter.

7. Combien d'heures par jour travailles-tu en moyenne? La passion ne se calcule pas en heure.

8. Es-tu plus du genre « travail d’équipe » ou « travail en solo »? Solo en général. Je ne laisse entrer qu’une seule personne dans mon travail. Une relation de confiance absolue est plus que rare. Je l’honore.

9. Crois-tu qu’il est possible de combiner Amour et travail? Comment le fait d'être entrepreneur a affecté ta vie de couple/vie de famille? Absolument. Le ou la conjointe échaudée quittera d’elle-même. La vie est bien faite.

10. Quel était ton plus beau voyage et pourquoi? La Californie, car j’y ai capté mes plus grandes inspirations.

11. Si tu devais recommander UN livre à une personne qui aspire devenir entrepreneur, quel serait-il? Voir Grand de Luc Poirier.

12. Quelle est la « playlist » de musique que tu aimes écouter en travaillant? Bob Moses, sans hésiter.

13. À quel prix as-tu vendu ton œuvre la plus chère?

Plus de 20 000$, je n’en dis pas plus.

14. As-tu une muse? Non, ma démarche artistique est la dépersonnalisation pour ainsi créer un lien instantané entre le client et l’œuvre. Avoir une muse irait à l’encontre de cette vision.

15. Tu prônes l’hommage à la femme sur tes toiles, pourquoi avoir choisi de faire aussi un autoportrait de toi (qui est un homme)? Message général! Je n’ai jamais fait d’autoportraits. Les gens m’ont identifié à ce profil. On assiste encore une fois au pouvoir de la dépersonnalisation. On crée ainsi un lien direct avec ce que notre cerveau nous dicte, et ce, simplement en masquant les yeux sur mes œuvres. Les yeux sont le miroir de l’âme. Sans eux, nous sommes forcés de lui en forger une par nous même.

16. D’où prends-tu la majorité de tes inspirations pour tes toiles? Dans ma tête. Elle a le pouvoir d’accumuler ce qu’elle voit et de faire surgir une idée parfois même, un an après! C’est une accumulation de données qui crée une recette dans le futur.

Oeuvre de Sébastien Rio

17. Quelle est ta création favorite? La gomme balloune sur fond noir! Un équilibre parfait entre les couleurs vives et les sobres.


18. Tu vends tes toiles à l’international, pourquoi rester vivre au Québec? C’est mon chez-moi. J’aime partir et revenir. Je suis fait ainsi. Un port d’attache ou mon cœur m’attend.

19. Quelle est ta réaction quand les gens comparent ton œuvre à l’artiste Corno? J’ai ma démarche qui évolue constamment et j’en suis appuyé. Les gens ont tendance à comparer et c’est normal.

Pour ma part, je trouve ça flatteur à mon sens. Je suis quand même comparé à une grande artiste qui a marqué son époque.

Il ne faut tout de même pas limiter un sujet à un artiste. Je pourrais nommer des pages et des pages d’artistes qui peignent des visages. Tout est dans la façon de faire et dans la démarche artistique.

20. As-tu des anecdotes cocasses en lien avec ton entreprise? J’ai déjà filé en douce d’une exposition de groupe à mes débuts, parce que j’avais eu un déclic soudain que ce n’était pas la voie que je devais prendre... Assez drôle de me voir courir dans les allées avec mes toiles sous le bras avec le gros sourie fendu jusqu’aux oreilles, tout en essayant d’éviter l’organisateur Hahaha. Il faut dire qu’il m’avait vendu une tout autre vision de cet événement.


Oeuvre de Sébastien Rio

En terminant, du bonbon pour les yeux, voici une toile de la dernière collection exclusive de Sébastien Rio pour Los Angeles.


Combien seriez-vous prêt à dépenser pour afficher cette magnifique toile dans votre salon? ;)



www.rioartiste.com

Instagram: @rioartistepeintre

SUBSCRIBE TO OUR NEWSLETTER